Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 mars 2017

> La salle de presse: 29.03_

logo.png> PS, l’inéluctable scission: les scissions partisanes sont rares dans les grands partis, trop coûteuses en énergie et trop incertaines quant à leurs résultats. Il en va ainsi aujourd’hui du Parti socialiste qui est entré dans la phase finale de la crise qui a débuté avec la décision de François Hollande de changer le cours de sa politique économique à la fin de l’année 2013. Depuis lors, une dynamique de rupture s’est enclenchée que la succession des événements a rendue de plus en plus inéluctable. (lire)

ps.JPG> Quelques leçons du ralliement de Manuel Valls: de nature à bouleverser un peu plus le paysage politique, il en est un révélateur, par forcément reluisant. (lire)

> Valls vote Macron et coupe les ponts avec le PS: il n’imagine pas être exclu du Parti socialiste et raille ses dirigeants, dont Jean-Christophe Cambadélis, qui ne disent rien avant le premier tour et appelleront au front républicain pour le second. Pour un de ses anciens partisans, «il devient le petit chef d’un grand rien». (lire)

>
Déserteur, manque de vision... ce que pensait Manuel Valls d'Emmanuel Macron avant de le soutenir: deux ans d'une compétition sans merci pour s'imposer comme le chef de file du courant social-libéral français. Et à la fin, c'est Valls qui perd. (lire)

calais.jpg> A Calais, « on est revenu à la situation d’il y a trois ans »: cinq mois après le démantèlement de la « jungle », on dénombre quelques centaines de migrants présents dans le Calaisis, sans dispositif d’accueil, comme en 2014. (lire)



félicité.jpg> Félicité: remarquable auteur de fictions débarrassées de toute esbroufe exotique (L'Afrance, Aujourd'hui), Alain Gomis tourne avec le souci permanent de capter du réel africain ce qu'il a de plus concret mais, aussi, de plus lyrique et de plus profond. Félicité, son nouveau film, primé à Berlin et à Ouagadougou, se déploie à la façon d'une plongée au cœur de Kinshasa, ogre de 13 millions d'habitants qui ensorcelle autant qu'il fait peur. (lire)

Écrire un commentaire