Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 avril 2017

> La salle de presse: 24.04_

fit.jpg> Chirac a merdé en 2002, Macron doit s'en souvenir: l'ancien ministre ne semble pas encore avoir pris la mesure de la charge qui pèse sur ses épaules. Macron a donc moins de quinze jours pour démontrer à tous ces électeurs réticents qu’il a pris la mesure du choc subi par le système politique français. (lire)
>
Les risques d’une explosion: le pire, le plus dangereux, le plus irresponsable pour l’avenir de notre pays, serait de considérer que la victoire du candidat d’En marche ! ne souffre pas l’ombre d’un doute. (lire)

> La grande lessiveuse a fait son œuvre et laisse encore de nombreuses zones d’ombre.(lire)

> Mélenchon si près du but mais loin de l’accepter:
personne ne s’attendait à le voir aussi haut. Manque de chance pour lui, la course s’arrête un chouïa trop tôt. Plus surprenant, le candidat de La France insoumise a également choisi de ne pas s’exprimer sur la suite. (lire)

>
Mélenchon: "Que ceux qui ont voté Macron se démerdent". (lire) +
Chez les militants de la France insoumise, la tentation de l'abstention. (lire)

ps.jpg> Calais, Fessenheim, Notre-Dame-des-Landes... Ces résultats intéressants que vous n'avez pas forcément remarqués. (lire)

>
Au PS, on ne veut pas «griller les étapes». (lire)

> Chez Benoît Hamon, on détourne le regard après la débâcle et on spécule déjà sur l’avenir du Parti socialiste. (lire)

harper.jpg> LAmour et autres blessures:
dans le droit fil d’un Hubert Selby Jr. ou d’un Donald Ray Pollock, Jordan Harper dépeint le petit peuple des ombres et des hors-la-loi et livre avec L’Amour et autres blessures des nouvelles noires à la beauté crue. Vibrantes d’une énergie cinématographique, pathétiques et drôles, elles marquent les débuts inoubliables d’une nouvelle voix électrisante. (lire)

L
Amour et autres blessures, par Jordan Harper, Actes Sud/Actes noirs, 19€.

21 avril 2017

> La salle de presse_

portugal.jpg> Portugal: une gauche plurielle rouvre les champs des possibles. Hausse du salaire minimum, augmentation des retraites, promotion du patrimoine agricole local… A Idanha-a-Nova et alentour, près de la frontière espagnole, les habitants épuisés par des années d’austérité voient d’un bon œil la politique de la coalition d’António Costa, au pouvoir depuis fin 2015. (lire)

2002.jpeg> 21 avril: l'une a marché contre le FN en 2002, l'autre refusera de le faire en 2017. Deux époques, deux ambiances. (lire)

> "Face à Le Pen, j'aurais du mal à appeler à voter Fillon", déclare Julien Dray: l'ancien député socialiste justifie ses doutes par la ligne de défense du candidat des Républicains lors des affaires qui ont touché sa campagne. (lire)

Capturer.JPG> Une fin de campagne percutée par le terrorisme où aucun des candidats qualifiables pour le second tour ne veut se laisser déborder. (lire)

> Hamon ou Mélenchon? A gauche, c'est le dilemme final. Comment trancher, entre le "rouge" Jean-Luc Mélenchon et le "rose" Benoît Hamon. (lire)

initiés.jpg> Les initiés:
dépaysement, plongée dans l'inconnu, choc... On écarquille les yeux tout au long de cet étonnant film sud-africain. On est en pleine forêt, dans les montagnes du Cap-Oriental, où le silencieux Xolani vient participer à un rite d'initiation : l'Ukwaluka. Le cinéaste John Trengove pose un regard critique sur le rite initiatique. Il en fait le symbole d'une Afrique qui sacralise la puissance virile et considère l'homosexualité comme une menace, un crime. L'audace de ce Sud-Africain blanc ne s'arrête pas là. (lire)