Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 avril 2017

> La salle de presse: 24.04_

fit.jpg> Chirac a merdé en 2002, Macron doit s'en souvenir: l'ancien ministre ne semble pas encore avoir pris la mesure de la charge qui pèse sur ses épaules. Macron a donc moins de quinze jours pour démontrer à tous ces électeurs réticents qu’il a pris la mesure du choc subi par le système politique français. (lire)
>
Les risques d’une explosion: le pire, le plus dangereux, le plus irresponsable pour l’avenir de notre pays, serait de considérer que la victoire du candidat d’En marche ! ne souffre pas l’ombre d’un doute. (lire)

> La grande lessiveuse a fait son œuvre et laisse encore de nombreuses zones d’ombre.(lire)

> Mélenchon si près du but mais loin de l’accepter:
personne ne s’attendait à le voir aussi haut. Manque de chance pour lui, la course s’arrête un chouïa trop tôt. Plus surprenant, le candidat de La France insoumise a également choisi de ne pas s’exprimer sur la suite. (lire)

>
Mélenchon: "Que ceux qui ont voté Macron se démerdent". (lire) +
Chez les militants de la France insoumise, la tentation de l'abstention. (lire)

ps.jpg> Calais, Fessenheim, Notre-Dame-des-Landes... Ces résultats intéressants que vous n'avez pas forcément remarqués. (lire)

>
Au PS, on ne veut pas «griller les étapes». (lire)

> Chez Benoît Hamon, on détourne le regard après la débâcle et on spécule déjà sur l’avenir du Parti socialiste. (lire)

harper.jpg> LAmour et autres blessures:
dans le droit fil d’un Hubert Selby Jr. ou d’un Donald Ray Pollock, Jordan Harper dépeint le petit peuple des ombres et des hors-la-loi et livre avec L’Amour et autres blessures des nouvelles noires à la beauté crue. Vibrantes d’une énergie cinématographique, pathétiques et drôles, elles marquent les débuts inoubliables d’une nouvelle voix électrisante. (lire)

L
Amour et autres blessures, par Jordan Harper, Actes Sud/Actes noirs, 19€.

21 avril 2017

> Dernière ligne droite_


L’œil de Julien Couty/Télérama