Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 avril 2017

> La salle de presse: 27.04_

lettre.jpg> Lettre ouverte de Philippe Torreton au leader de La France insoumise et au candidat du Parti socialiste : "Voilà, c'est fait, on a perdu". (lire)



fit.jpg> Macron - Le Pen: la bataille de l’image. Face aux tentations envahissantes de l’abstention, il faut d’urgence qu’il envoie des signes clairs à tous ceux, nombreux, qui doutent, qui hésitent, à tous ces gens qui croient que c’est « bonnet blanc et blanc bonnet ». (lire)

> Où est passé Jean-Luc Mélenchon?  (lire)

> Les petits pas d’Emmanuel Macron sur l’écologie:
« La transition écologique est le défi du XXIsiècle. » Si Emmanuel Macron clame aujourd’hui haut et fort son engagement pour l’environnement, il ne décline ce thème que par petites touches, à la manière d’un tableau impressionniste. (lire)

ps.jpg> «Les partis socialistes meurent, pas le socialisme». (lire)

> Après la défaite du premier tour, la guerre des mouvements a commencé au PS:
les caciques du Parti socialiste se sont tous remis comme un seul homme à leur passe-temps favori : la partie d'échecs à la sauce Solférino. Chacun pousse donc ses pions pour essayer de prendre l'avantage. (lire)

presse.jpg> La liberté de la presse de plus en plus menacée dans le monde: la liberté de la presse recule partout, y compris dans les pays jusque-là relativement démocratiques, selon Reporters sans frontières. (lire)


evans.jpg>
L'Amérique de Walker Evans au Centre Pompidou: toute sa vie, Walker Evans prit des clichés des humbles, des réfugiés chassés par les inondations catastrophiques du Mississippi en 1937 ou des passants des grandes villes. Ces gens "parlent avec leurs yeux", dira-t-il en 1961. Mais il ne se contenta pas de ces portraits. Il élargit le champ à leur environnement, aux objets, à tout ce qui était quotidien, banal, y mettant la même attention que lorsqu'il photographiait des hommes ­ordinaires. (lire)

Walker Evans, Centre Pompidou, Paris (75004). Jusqu'au 14 août.

Commentaires

Ulcéré face a la montée des "ni ni"de ces donneurs de leçon adeptes du "dégagisme"mais incapables d'avoir une position responsable face à la menace frontiste??
Lorsque la maison brûle,l'heure n'est pas a soigner son ravalement!!!

Écrit par : bob08 | 28 avril 2017

Écrire un commentaire