Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 mai 2017

> La salle de presse: 17.05_

whirlpool_amiens.jpgHuit gros dossiers "emploi" attendent le gouvernement avec des milliers d'emplois en jeu. (lire)
Premières tensions entre Emmanuel Macron et Édouard Philippe:
le président pensait pouvoir imposer à son Premier ministre, Édouard Philippe, un choix stratégique : son directeur de cabinet. Mais il a résisté. (lire)

Macron-Philippe: les (probables) points de friction. Entre Matignon et l’Élysée, il risque d’y avoir parfois de la friture sur la ligne. (lire)

gouv.jpgContrairement à E. Macron, Édouard Philippe n'a pas démissionné de la fonction publique: le nouveau Premier ministre a su, depuis 15 ans, jouer habilement avec les règles de détachement et mise en disponibilité du Conseil d’État pour ne jamais être rayé des cadres. (lire)
Vu par Castaner: si Edouard Philippe détestait tant la transparence... c'était par simple discipline de groupe! De la mauvaise foi absolue. (lire)

Ministres: le contrôle de la Haute autorité ne détecte pas les "Cahuzac". Ces contrôles ne sont pas infaillibles. (lire)

mali.pngMali: Macron, déjà sur les pas de Hollande? Le Mali était la première guerre du président François Hollande et sera la première visite en Afrique de son successeur. (lire)



sayonara.jpg
Après Au revoir l'été, chronique solaire aux accents rohmériens, et Harmonium, thriller familial très sombre, Kôji Fukada ne cesse décidément de surprendre, en témoignant d'un réel talent dans chacun des genres qu'il aborde. Récit réaliste d'anticipation, Sayonara (tourné avant Harmonium) déconcerte et intrigue, avant d'éblouir. Le temps s'écoule plus lentement. L'action se transforme en contemplation immobile, en cérémonie crépusculaire, telle une agonie douce, presque sereine. (lire)

Écrire un commentaire