Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 mai 2017

> La salle de presse: 22.05_

legislatives.jpgDouze propositions d’un député pour moraliser la vie publique: pousser le gouvernement à adopter une loi de moralisation de la vie publique, ambitieuse et efficace, ainsi que le nouveau chef de l’État, Emmanuel Macron, s’y est engagé lors de la campagne pour l’élection présidentielle, en réponse au choc créé par l’affaire Fillon. Voilà l’objectif du député apparenté Parti socialiste de l’Aisne René Dosière. (lire)

Comment décider avec efficacité et légitimité en France en 2017? (lire)

ps.jpgCambadélis n'exclut pas de changer le nom du PS et de siège. (lire)
Où sont passées les couleurs du PS sur les affiches des candidats? Malaise au Parti socialiste. Alors que la campagne pour les législatives a officiellement démarré ce lundi matin, le PS doit faire face au manque de loyauté de certains de ses candidats. (lire)

Espagne: Pedro Sanchez reprend les rênes du Parti socialiste déchiré en différentes factions et courants. (lire)

Législatives: heurts de vérité pour Macron. Après avoir explosé la gauche socialiste lors de la présidentielle, Macron entend profiter de la séquence législative pour fracturer encore un peu plus la droite et asseoir, comme ses concurrents, son financement sur la dotation publique. Et non plus sur la donation privée.I. (lire)

Mali: la communication très maitrisée d'Emmanuel Macron. Vite entrer dans le costume, « faire président » sans plus tarder. Sur ce point comme sur d’autres, Emmanuel Macron a retenu la leçon des deux précédents quinquennats. (lire)

En cachette, la sulfureuse association SOS Éducation - anti-avortement et proche de l’extrême-droite - efface tous ses liens avec le nouveau ministre de l’Éducation nationale: réalisé par son délégué général, Jean-Michel Blanquer y exposait sa vision de l’éducation et ce qu’il compte entreprendre au ministère. (lire)

suisse.pngLa Suisse dit oui à l’arrêt du nucléaire: ce oui “historique” à la sortie du nucléaire, six ans après la catastrophe de Fukushima au Japon, est une “première étape qui en annonce d’autres”. (lire)

Écrire un commentaire