Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 mars 2017

> La salle de presse: 02.03_

gouv.jpg> Hamon ou Macron, qui vote quoi au gouvernement?  Retranchés dans leur ministère, les membres du gouvernement Cazeneuve observent la campagne de Benoît Hamon de loin. Partagés entre l’envie d’aider le candidat légitime et l’idée naissante d’un vote utile pour Emmanuel Macron. (lire)


index.jpg>
Où va la gauche?
La social-démocratie européenne est en plein bouleversement, une crise qui frappe tous ses membres, notamment le PASOK grec, le PSOE espagnol, le SPÖ autrichien et le PS français… La difficulté de Benoît Hamon vient du fait qu’il subit cette crise sans, encore, dans cette campagne, pouvoir la résoudre. (lire)

>
La présidentielle prise en otage: la question est posée de savoir si ce n’est pas Fillon qui prend le risque de parasiter l’ensemble de la campagne et d’entraver, voire d’empêcher, que se développe enfin le débat sur l’avenir du pays que les Français sont en droit d’attendre. (lire)

> Une première liste de parrainages publiée: les candidats sont engagés dans une course contre la montre pour recueillir les 500 parrainages d’élus indispensables pour être présents au premier tour de la présidentielle. Cette année, de nouvelles règles entrent en vigueur. (lire)

école.jpg> Le vote enseignant pas acquis au PS, Macron attire contre le FN:
une majorité d'enseignants "restent attachés à un vote de gauche. Qu'il y ait en revanche une déception vis-à-vis du Parti socialiste, c'est indéniable".  (lire)

 

Écrire un commentaire