Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 juin 2017

> La salle de presse: 13.06_

royal.jpgSégolène Royal se dit prête à quitter le Parti socialiste et renvoie aux militants la responsabilité de décider du sort de leur parti, relégué dans les profondeurs des résultats de la présidentielle et du premier tour des législatives. (lire)


an.jpgLégislatives: la ritournelle de la proportionnelle. C’est une petite musique que l’on entend rituellement au lendemain des élections législatives. Quand les vainqueurs – alternativement les socialistes ou la droite – se réjouissent de l’efficacité du système institutionnel et électoral qui leur permet de disposer d’une solide majorité parlementaire pour gouverner, les autres partis déplorent l’implacable mécanique qui les prive d’une représentation équitable à l’Assemblée nationale. (lire)
Le grand bazar des consignes de vote parfois un peu déroutantes pour les électeurs. (lire)
En Marche au pouvoir, une Assemblée des intérêts privés? Un bon paquet de cas Ferrand. C'est le problème qui guette la majorité d'Emmanuel Macron à l'Assemblée nationale. La promesse du mouvement de promouvoir la société civile y rend le problème plus aigu qu'ailleurs. (lire)
Pérennisation de l'état d'urgence: le New York Times attaque sèchement Macron. Consacrer l'état d'urgence dans le droit ordinaire donne un coup de frein permanent aux droits constitutionnels des citoyens français. (lire)

ps.jpgPourquoi le PS est bien mort: le crime ne date pas d’hier et ils s’y sont mis à plusieurs. La justice sociale, la transformation sociale, le progrès social ne sont pas des concepts dépassés. (lire)

 


tomate.jpgDans L’empire de l’or rouge, invraisemblable voyage qui l’a mené de l’Italie à Pittsburg, de la Chine à la Californie, de l’Afrique aux couloirs du Congrès mondial de la tomate d’industrie, le journaliste Jean-Baptiste Malet fait découvrir à son lecteur une réalité effrayante et insoupçonnée. On se doute bien qu’autour du pétrole, les pires comportements de conquête puissent se déployer. Mais on ignorait qu’ils se cachaient aussi derrière la tomate, autre genre de matière première. L’enquête au long cours de Jean-Baptiste Malet est un rêve de journaliste mais après l’avoir lue, on ne regardera plus jamais une bouteille de ketchup du même œil. (lire)

Jean-Baptiste Malet - L’empire de l’or rouge - Fayard, 19 €

Écrire un commentaire