Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 juillet 2017

> La salle de presse: 07.07_

Déjà des reniements pour Emmanuel Macron avec les premières mises en place des promesses. (lire)

an.jpg"Pour redonner du poids au Parlement, il faut la proportionnelle intégrale": une petite dose de proportionnelle aurait seulement "un effet cosmétique". (lire)



carence.jpgRétablir le jour de carence pour les fonctionnaires est-il équitable et efficace? Au moment de l’abrogation du jour de carence, une enquête de la Dares, qui dépend du ministère du Travail, assurait que le taux d’absentéisme dans la fonction publique était de 3,9%. A peine plus que dans le privé (3,7%). (lire)

Las Vegas: Muriel Pénicaud pourrait-elle voir son CDD de ministre raccourci? En matière judiciaire, la loi des séries continue de s'imposer au gouvernement. (lire)

groupe-socialiste.jpgLe casse tête de la nouvelle direction du PS: samedi 8 juillet, la nouvelle direction du Parti socialiste sera désignée à l’issue d’une réunion à huit clos, alors que ce parti s'est émietté depuis les législatives. (lire)

 

fissure.gifLa Fissure, de Carlos Spottorno et Guillermo Abril,
est le fruit d’une longue enquête menée aux frontières de l’Europe. Entre photo et bande dessinée, l’ouvrage évoque le quotidien d’hommes et de femmes en quête d’une vie meilleure. La grande originalité de La Fissure tient au traitement des images, passées et repassées à travers des filtres de couleurs pour en atténuer leur âpreté, tout en donnant une unité graphique au récit. Récit qui ne perd rien, au passage, de sa force dramatique, incarnée par le désespoir d’hommes et de femmes prêts à tout pour mener une vie meilleure sous d’autres cieux. (lire)

La Fissure, Carlos Spottorno (photos) et Guillermo Abril (textes), Gallimard BD, 25 €.

Commentaires

J'ai 78 ans et de ce fait, j'ai vécu le spectacle de la chambre des députés sous la 4eme république. Je revoie le président du conseil Mendes France faire la promotion du lait à la chambre des députés. C'est le seul président du conseil, à mon souvenir, à diriger la politique de la France pendant 3 mois, ce fut un record et semblait l'éternité en la matière. Le président du conseil obtenait ce "poste" à la suite, le plus souvent, après de longues tractations avec d'autres groupes politiques afin d'obtenir une majorité de gouvernement. Le plus souvent, un président du conseil à cette époque avait une durée de "vie" de quelques jours. Le spectacle de la chambre des députés, à cette époque, était plus le spectacle d'une assemblée de clowns grotesques et le disputait bassement au spectacle du théâtre des deux ânes dans Paris. Je n'ai aucun lien avec la république en marche et n'ai aucune attache avec une quelconque formation politique ou autre mouvement d'aucune sorte. Je suis totalement opposé à toute forme de vote à la proportionnel même si je pense que cette forme de consultation serait plus juste électoralement. Je ne veux pas revoir ce lamentable spectacle de l'assemblée nationale de cette époque.

Écrit par : Simon | 08 juillet 2017

Écrire un commentaire