Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 avril 2017

> La salle de presse: 07.04_


Mania - Soulcié/Battrelacampagne

guyane.jpg> La Guyane, malade économique: malgré un secteur public important et la présence du centre spatial, l’argent manque dans les caisses et la région-département ne parvient à se sortir de la pauvreté. Avec 22% de chômage et 44% de pauvreté, la Guyane peine à maintenir la tête hors de l’eau. (lire)


> La France va mieux. Elle est scandalisée par sa classe politique. (lire)

ps.jpg> Le PS et En Marche ! dans la bataille des législatives: confronté à la faiblesse de la candidature de Benoît Hamon, le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a sonné – sans doute un peu tardivement – l’heure de la mobilisation, jeudi 6 avril. (lire)


> Parti socialiste et Républicains : bonjour, détresse!
Cette élection présidentielle a des allures de grand huit de fête foraine. Deux mouvements, en respiration artificielle, sans chef, sans boussole, avançant dans la tempête au gré des vents, avec une seule obsession : en finir au plus vite avec cette douloureuse agonie. (lire)

> Où va le Parti socialiste? Ils ne lisent pas dans le marc de café mais ont une petite ou grande idée de l’avenir du Parti socialiste. Pour la bonne raison qu’ils en sont ou en ont été les élus. (lire)

eta.jpg> L'ETA prête à se dissoudre: après la remise de ses dernières armes, prévue ce samedi 8 avril en France, l’organisation séparatiste basque ouvrira le débat sur sa dissolution. Une annonce est attendue avant la fin de l’année. (lire)



osons.jpg> Osons la politique! a le toupet de nous (re)donner foi en la politique. Caroline de Haas annonce la couleur d’emblée : son livre est militant. Féministe, antiraciste, écologiste. De gauche. Les hommes blancs quinquagénaires de milieux sociaux favorisés qui trustent les postes à responsabilité en prennent pour leur grade, eux qui sont «réellement déconnectés» des réalités de terrain. Pas de pitié non plus pour les politiques qui ne tiennent pas leurs promesses de campagne. (lire)

Osons la politique! de Caroline de Haas, La ville brûle, 9 euros.

Écrire un commentaire