Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 avril 2017

> La salle de presse: 10.04_

Par Aurel

Prêt. Aurel/Battrelacampagne

carme.jpg> Mort de Carme Chacon, première femme ministre de la Défense en Espagne:
une jeune femme enceinte de 7 mois passe en revue deux rangées de soldats au garde à vous, cette image a marqué les Espagnols en avril 2008. (lire)





2017.JPG> Un match à quatre: qu’il y ait deux favoris pour le second tour, nous y étions habitués. Mais rarement la position de ces favoris n’a été aussi fragile. Tout peut encore arriver. (lire)

>
Jospin, Bayrou… Mélenchon? Le troisième homme de la présidentielle, loser magnifique. (lire)

> «Les jeunes se rendent compte que le système ne fonctionne plus»:
ancien conseiller de Barack Obama et de Bernie Sanders, l’économiste James Kenneth Galbraith parraine «les six premiers mois du quinquennat» de Benoît Hamon, qui doivent être présentés ce lundi. Selon lui, il est urgent de sortir des politiques d’austérité. (lire)

> Syrie: la tache de Mélenchon.  Que des Syriens parlent encore aujourd’hui de révolution, le candidat de La France insoumise s’en moque et ne la conçoit pas pour eux. Inquiétant.(lire)

basque.jpg> Après le désarmement réussi de l’ETA, le défi de la paix: cette nouvelle page, pacifique, risque d’être plus difficile à écrire que celle du désarmement, celui-ci s’étant fait de manière unilatérale, sans négociation, ETA prenant la décision et confiant sa réalisation aux militants de la société civile. Ainsi que l’a proclamé à la tribune Michel Tubiana, président d’honneur de la Ligue des droits de l’homme, l’un des acteurs du processus, « faire la paix est beaucoup plus difficile que faire la guerre ». (lire)

gaspi.jpg> Anti gaspi:
il est des auteurs culinaires qui prennent le train en marche des tendances de table et de fourneau avec la platitude d’une voie ferrée dans la Beauce. Et puis, il y a les raretés qui ressemblent à des envolées culinaro-poétiques sur le ballast éditorial. Sonia Ezgulian est l’une de ces orpailleuses du goût qui débusquent des pépites sur un marché de plein air comme au fond du placard. Là voilà qui publie Anti gaspi ou comment accommoder les petits riens et les restes, ce qui a toujours été une évidence pour Sonia Ezgulian. (lire)


Anti gaspi de Sonia Ezgulian. Photographies de Emmanuel Auger. (ed. Flammarion, 24,90 euros)

Écrire un commentaire